VISITE AU LOUVRE - BRUTUS PAR DAVID

Décidé à ne pas rendre visite à La Joconde, déjà bien trop adulée à mon goût, j'arpentais obstinément la salle où figure les tableaux de David encore à l'affût d'un regard particulier.

 

Je croisais celui de Brutus, ombre énigmatique, volontairement isolé dans les conséquences de sa fatale décision. C'est un des grands messages d'avant la révolution de ce peintre qu'était David.

 

Il fera grincer les dents des dirigeants de l'époque. D'abords refusé d'exposition par le Comte d'Angivillier "Au nom du Roy qui ne l'a pas vu", il sera finalement sauvé de l'oubli par la véhémence journalistique de l'époque...

 

"Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils" J-L David 1789 (3,23 m x 4,22 m)

Écrire commentaire

Commentaires: 0